[Translate to Französisch:] Bannerbild

ENVIRONNEMENT

EIE – ÉTUDE DE L’IMPACT SUR L’ENVIRONNEMENT

En Suisse, tous les grands projets de construction sont soumis à une étude d'impact sur l'environnement (EIE). Cela signifie concrètement que le maître d’ouvrage doit mettre en évidence dans un rapport les effets que le projet a sur l’environnement et si des mesures permettent de les atténuer. Les autorités compétentes examinent le rapport. Le projet n’est approuvé dans le cadre de la procédure d’autorisation que s’il est certain qu’il respecte les dispositions relatives à la protection de l'environnement.

Le rapport relatif à l’étude de l’impact sur l’environnement traite des thèmes suivants entre autres : Protection de l’air, Bruit, Eaux souterraines et eaux de surface, Sols, Sites contaminés, Forêts, Flore et faune, Paysages.

Exemple : protection de l’air. Sur un grand chantier tel que l’A9, il n’est pas possible de travailler sans émettre de la poussière et ce, en dépit de la prise de nombreuses mesures préventives. Certes, l’émission de poussières est réduite, si possible, à la source au moyen de dispositifs d’arrosage ou de nettoyage des roues par exemple. Il se peut malgré tout que de fines particules de poussière provenant des chantiers se dispersent sur les routes et les chemins publics. Les conditions météorologiques changeantes en sont à l’origine. Il est impossible de prendre des mesures lorsque les températures descendent en dessous de zéro ou alors ces mesures sont restreintes. L’humidité sur le chantier couplée à des épisodes de foehn intenses sont difficiles à maîtriser. Il arrive que les machines utilisées à cet effet ne parviennent pas à suivre.

Toutefois, la protection de l’air nécessite également l’utilisation de machines de chantier les moins polluantes possible. Il y a encore quelques années, nombre de machines de chantier émettaient un taux élevé de particules. Aujourd’hui, toutes les machines de chantier sans exception possèdent un filtre à particules. On ne peut pas dire en regardant leur pot d’échappement si leur moteur est en marche ou non.

Exemple : bruit. Des parois antibruit doivent être construites par endroits afin que les nuisances sonores le long des routes fréquentées ne dépassent pas la valeur limite. A titre d’exemple, citons la paroi antibruit qui a été construite au moyen de gabions dans la Kleegärtenstrasse à Viège. Cette rue fleurie se prête désormais à la flânerie.

Exemple : sites contaminés. Ces dernières années, la pollution des sols au mercure dans la région située entre Viège et Rarogne a fait la une. Avant, des échantillons étaient prélevés sur les sites soupçonnés d’être contaminés et analysés en vue de déterminer s’ils contenaient des polluants. Si tel était le cas, ils étaient assainis en conséquence. Aujourd’hui, aucun terrassement ne peut avoir lieu dans la région de Viège - Rarogne sans qu’il soit au préalable déterminé si les sols sont contaminés par du mercure.

[Translate to Französisch:] Bilder

 

KONTAKT

Amt für Nationalstrassenbau
Kantonsstrasse 275 | Postfach 160
3902 Glis

info@a9-vs.ch
TEL. +41 27 606 97 00
FAX. +41 27 606 97 01