[Translate to Französisch:] Bannerbild

GÉOLOGIE DANS LE TUNNEL DE VIÈGE

UN DÉFI PASSIONNANT

Géologie passée au crible. Les galeries pilotes et le tunnel du Vispertal ont permis de passer au crible la géologie du tunnel de Viège. Tout d’abord, celui-ci traverse au nord (à partir du Schwarzen Graben) du micaschiste calcifère, puis du micaschiste calcifère contenant des lentilles de prasinite et de la phyllite. Les mineurs ont atteint la zone rocheuse problématique de la ligne Rhône-Simplon après avoir percé 1100 mètres de tunnel. Il s’agit du bras d’une des zones rocheuses problématiques les plus importantes. Il existe un lien entre elle et la formation des Alpes. On parle d’un degré de tectonisation élevé : des mouvements géologiques y sont enregistrés. Le dernier tiers se compose de prasinite et de roches du Trias. A proximité du portail « Chatzuhüs », les ouvriers se frayent de nouveau un chemin dans le micaschiste calcifère.

La construction du tunnel reste malgré tout passionnante : en dépit d’un examen méticuleux, les passages et la composition détaillée de la roche ne se dévoilent au géologue qu’au fur et à mesure de l’avancée des travaux d’excavation. Les ingénieurs prévoient des méthodes d’excavation particulières, notamment dans les zones délicates. Le forage à l’explosif n’aura ainsi pas lieu simultanément dans toute la coupe transversale, mais par portion (p. ex., la partie latérale supérieure en premier, puis ensuite la partie inférieure. C’est ce que l’on appelle des excavations partielles). Des galeries de culée latérales ont même été percées à l’explosif pour le franchissement de la zone rocheuse problématique. Remplies de béton, elles garantissent une stabilité supplémentaire lors de la construction des tubes principaux.

[Translate to Französisch:] Bilder

 

KONTAKT

Amt für Nationalstrassenbau
Kantonsstrasse 275 | Postfach 160
3902 Glis

info@a9-vs.ch
TEL. +41 27 606 97 00
FAX. +41 27 606 97 01