[Translate to Französisch:] Bannerbild

OUVRAGES RÉALISÉS DANS LE CADRE DE LA CONSTRUCTION DE L’AUTOROUTE A9

DES PROJETS QUI BOUGENT

Un projet, plus qu’une simple autoroute ! Le tracé de l'autoroute A9 et les mesures de reconstitution et de de remplacement ne sont pas qu’une affaire d’avenir. Fort d’une première approbation des plans en 1999 et en 2001, un certain nombre de projets ont vu le jour au cours de ces 20 dernières années. Il y a eu le déplacement de la voie CFF entre Salgesch et Leuk en 2005, puis dans la foulée, l’ouverture de la route cantonale T9 en rive droite en 2007. Ces travaux préparatoires ont permis de régler la problématique de la circulation pendant le futur chantier.

D’autres travaux ont été réalisés dans le cadre des compensations et du projet autoroutier A9:

Le canal du Russen : création d’un cours d’eau et d’étangs proche de l’état naturel avec forêt riveraine

La zone de Tschüdanga : revitalisation des forêts alluviales et création de biotopes humides (étangs, marais).

Les extractions dans le Rhône : élargissement et approfondissement du Rhône pour rétablir les liaisons écologiques entre le fleuve et la zone alluviale d’importance nationale.

Les étangs et ruisseaux de Finges : extension des marais, création d’étangs et de ruisseaux pour protéger la faune de la présence de l’homme.

Les fouilles de Pfyngut et de Susten : excavation de matériaux pour les remblais des chantiers de l'autoroute A9 du tronçon Leuk/Susten Ost – Steg/ Gampel West selon l’approbation de 2001.

Les mesures en procédure : Deux mises à l’enquête parallèles ont été nécessaires après l’approbation du dossier en 1999 : la première pour le projet de «passerelle piétonne sur le Rhône à Salgesch» et la seconde pour «l’alimentation en eau potable de Salgesch et Sierre + SETEC». Ces objets ont eu un parcours particulier dans le déroulement des dossiers.

La passerelle : Au départ, la passerelle avait 110 mètres de longueur, mais la crue du Rhône de l’an 2000 a complètement bouleversé les certitudes. Projetée à l’endroit le plus resserré du Rhône, entre deux falaises, il fallait qu’elle puisse en toute sécurité relier les rives de Salgesch d’une part et de Millieren de l’autre. Un concours a été organisé et le projet primé a été mise à l’enquête 2 fois : en 2006 et 2015. A ce jour, la décision définitive du DETEC est en suspens. Cette passerelle mesure 280 m de long et fait partie du chemin didactique à travers Finges ; elle relie les portes d’entrée du Parc Finges à côté de 3 autres passerelles : celles du Bhoutan (déjà en service), du Grosssee proche de l’Ermitage et de Rufi près de la gare de Susten. Ces dernières sont mises à l’enquête avec le projet de l’autoroute A9. (Pour plus de détail, voir passerelle)

L’alimentation en eau potable : Afin d’élargir le Rhône sauvage, il faut déplacer le puits actuel de Salgesch qui se situe dans la plaine alluviale. Ce déplacement a été prévu en amont, dans la plaine de Tschüdanga, là où les eaux de pompage sont d’excellente qualité, entre les sources du Russen et le Rhône. La commune de Sierre a proposé de s’associer à ce projet pour bénéficier d’une capacité d’eau complémentaire. Une première mise à l’enquête publique a eu lieu en 2008 sans aboutir. Une nouvelle mise à l’enquête du projet modifié a lieu désormais en parallèle du dossier de l'autoroute A9. (Pour plus de détail, voir pompages)

KONTAKT

Amt für Nationalstrassenbau
Kantonsstrasse 275 | Postfach 160
3902 Glis

info@a9-vs.ch
TEL. +41 27 606 97 00
FAX. +41 27 606 97 01